Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Dec

Son premier Noel !

Publié par MIA

Son premier Noel !

Pour son premier Noël, je voulais offrir à ma petite-fille un cadeau particulier qui lui laisserait un souvenir ému dans 10, 20… 50 ans ! Elle est bien trop petite pour se souvenir de son premier cadeau. Les peluches, les livres, les jouets premier âge se seront perdus au fil du temps ( quoique certains restent bien cachés au fond d’un placard pendant des années jusqu’au jour où une main innocent les fait sortir de l’oubli ). Je me suis donc creusée la cervelle pour trouvé ce cadeau spécial.

La veille de Noël, l’inspiration m’a guidée pour écrire les mots qui (je l’espère) feront vibrer sa sensibilité quand elle sera en âge de comprendre.

***

Il était une fois… une petite fée prénommée Taïssia.

Elle coulait des jours heureux dans les nuages auprès de Papounet. Ils s’étaient rencontrés un peu par hasard, un jour où le vent soufflait si fort que les nuages gémissaient en versant des torrents de larmes. Ce soir là, la petite fée avait eu si peur qu’elle avait cru mourir pour de bon. Papounet avait glissé sa petite main dans la sienne et l’avait rassurée d’un sourire bienveillant. Il était un peu perdu lui aussi car il venait de quitter sa famille et se retrouvait au milieu de nulle part.

Depuis ce jour là, ils étaient inséparables.

Assis à califourchon sur un nuage cotonneux, Papounet lui racontait les histoires d’un temps où il n’était encore qu’un petit garçon sur Terre. Quand le soleil leur faisait un clin d’œil, ils jouaient à saute-nuages. Papounet n’était pas très agile et la petite fée était la plus forte à ce jeu là.

Les soirs de pleine lune, Papounet lui jouait de douces mélodies avec un instrument qui brillait comme de l’or. La petite fée s’était prise d’amitié pour ce drôle de papounet qui n’avait pas de don particulier mais qu’elle aimait beaucoup.

Un jour, Papounet la prit sur ses genoux. Il caressa la joue si douce de sa protégée et, d’une voix grave, lui dit.

   - Ma petite fée, tu es grande maintenant. Il faut que tu descendes sur  Terre pour vivre ta vie de petite-fille

   - Regarde en bas, ajouta-t-il en désignant un lac où miroitaient des sommets enneigés.

La petite fée écarquilla les yeux. Elle n’avait jamais regardé sous les nuages. Papounet lui désigna une fenêtre qui brillait, pareille aux étoiles gambadant au dessus de leurs têtes.

   - Tu vois cette fenêtre  ??

   - Une nouvelle famille t’attend. Ton papa a installé un petit lit en bois et ta maman a rangé des robes aux couleurs de l’arc en ciel dans la commode. Tes deux mamies sont impatientes de te connaître et tes grands-papis et grands-mamies veulent te serrer dans leurs bras avant le grand voyage.

La petite fée était toute excitée à l’idée de voler vers son nouveau destin mais quitter Papounet l’attristait un peu. Papounet déposa un baiser léger sur la joue de la petite fée et, d’un geste tendre, la poussa dans le ciel étoilé.

***

Ce soir là, O. et J. savouraient une soirée tranquille dans leur nouvel appartement. Tichat ronronnait de plaisir à côté du berceau. Ils profitaient d’une belle soirée de juin quand J. ressentit les premières contractions.

Quelques heures plus tard, la petite fée Taïssia se posait doucement dans leurs bras en illuminait leur vie d’un milliard d’étoiles.

***

Tout la haut dans les nuages, Papounet essuya une larme : il ne reverrait pas de si tôt la petite fée Taïssia… sa petite-fille !

Commenter cet article

compteur de sitecompteur de site" target="_blank"> COMPTEUR

Archives

À propos

Un peu de tout et beaucoup de petits riens qui, aujourd'hui, colorent ma Vie aux couleurs de l'arc-en-ciel et me donnent la force d’avancer... alors qu'hier la SLA a frappé à notre porte en emportant mes rêves les plus doux.