Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

11 Jul

Un vieux COUPLE

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes COUPS de COEUR

Pour faire un bon blog… il faut d’abord un bon ordinateur ! C’est évident… encore fallait-t’il y penser !!! Ensuite, il faut ajouter des articles agréables à lire ; un peu d’humour ne gâte rien.

 

Aujourd’hui, j’ai choisi un texte, au hasard de mes lectures, qui m’a beaucoup amusée… la chute est surprenante !

 VIEUX-COUPLE.jpg

 

« Il est d’une susceptibilité d’adolescent. Quand ça lui chante et, sans même que je comprenne pourquoi, il s’assombrit. Je ne peux plus rien en tirer. Il devient capricieux comme une starlette à Cannes. Parfois même, il s’obstine à ne me parler qu’en anglais, feignant de ne plus entendre le français. Il plonge… dans un hermétisme de vierge effarouchée, gardant jalousement ses mystères et ses secrets. si bien qu’au bout de dix ans de vie commune, j’avoue : je ne le connais pas ! Et pour parfaire le tableau, il lui arrive depuis peu d’avoir l’injure facile. Lorsqu’il me traite d’erreur fatale après m’avoir retiré le droit de parole, je peux vous dire que je prends sur moi ! Mais ma patience a des limites. Il ferait bien de se méfier ; j’en ai repéré de plus jeunes, de plus vifs, à l’allure élancée et faciles à prendre en main, qui plus est. Des nickels chrome. Oui, prends garde à toi, mon vieux PC que je ne me décide de te remplacer ! »

 

Paru dans le magazine « Pleine Vie » (juin 2012- texte de Christine Nicomaus )

 

Commenter cet article

Josiane 17/07/2012 09:34

Hé oui! c'est que l'on s'y attache à ce truc là et ensuite dur-dur de s'en passer!!!!!!!!

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.