Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

22 Dec

J'ai passé Noël au Poste !

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes SOUVENIRS

 

Lorsque nous étions jeunes mariés, pour ne pas froisser nos belles-familles, nous fêtions Noël avec nos parents respectifs. Dîner chez l’une puis déjeuner chez l’autre le lendemain ou vice-versa selon l’organisation familiale. Parfois, nous enchaînions le même soir deux repas de fête : huîtres + dinde aux marrons chez mes parents ; petit détour par l’église Saint Hilaire où Jean-Mi jouait du saxophone pour la messe de minuit ; fromage + bûche au chocolat chez ma belle-maman avec les frères et sœurs, beaux-frères et belles-sœurs. Après notre journée de travail, au petit matin, nous tombions de fatigue et de sommeil, un peu écœurés d’avoir trop mangé. Le même scénario s’est reproduit pendant des années.

 

Un jour enfin à la faveur du calendrier et des projets de chacun, nous avons pu passer la soirée du 24 décembre avec nos enfants pré-ados. Le petit dernier avait alors sept ou huit ans. Nous avions déposé en catimini les cadeaux au pied du sapin bien décidés à savourer notre premier Noël à la maison rien que nous cinq. Il faut croire que ce n’était pas écrit ainsi dans les tablettes car, ce soir là en revenant de chez papi-mamie, nous avons eu une surprise de taille. Pendent notre absence la maison avait été cambriolée. Je reconnais que nos voleurs ont été sympas : ils n’avaient pas emporté nos cadeaux de Noël qui attendaient toujours que de petites mains impatientes les déshabillent.

  commissariat-de-police.jpg

 

Au lieu de savourer une soirée tranquille autour du sapin, en écoutant des chants de Noël, nous avons du téléphoner au commissariat, attendre la venue des policiers pour constater l’effraction. Le lendemain dès 10 heures, nous étions au Poste pour faire la déclaration de vol. C’est ainsi que nous avons passé notre premier Noël au Poste !

 

    Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.