Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

19 Dec

Mon poulet " Römertopf " au cidre

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

 

Si on en croit les médias, on ne peut pas fêter Noël sans mettre dans nos assiettes du foie gras, du homard, des truffe, du saumon… Pourquoi ne pas tester cette recette pour un dîner de Noël aussi simple que savoureux. Et si vraiment pour vous Noël rime avec mets de fête, vous pouvez toujours remplacer le poulet par une autre volaille. Laissez courir votre imagination pour surprendre vos invités !

  

Ingrédients pour 4 personnes. 12-poulet-au-cidre.png

  • 1 poulet fermier prêt à cuire
  • 600 gr de pommes de terre à chair ferme
  • 1 patate douce
  • 2 oignons
  • 1 tête d'ail frais
  • 2 feuilles de laurier
  • 50 cl de cidre brut
  • Sel, poivre.
  • 1 cocotte Römertopf suffisamment grande pour le poulet et les légumes

 

Préparation :

 

1 - Trempez la cocotte Römertopf 10 minutes dans l'eau.

 

2 - Pendant ce temps, pelez les pommes de terre et la patate douce et coupez-les en gros morceaux. Émincez les oignons et coupez la tête d'ail en 2 dans l'épaisseur.

 

3 - Salez et poivrez le poulet (intérieur et extérieur).

 

4 - Tapissez le fond de la cocotte d'oignons émincés, ajoutez le laurier, posez le poulet dessus, entourez-le de pommes de terre (salées et poivrées).

 

5 - Ajoutez le cidre, et enfournez à couvert dans un four froid réglé à 180°C. Comptez 1h15 à 1h30 de cuisson.

 

Poue nen savoir plus sur cette fameuse cocotte, suivez le lien link

  

Cette recette provient du site "petits plats e équilibre" sur TF 1 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.