Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

14 Dec

Mon cadeau préféré

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes COUPS de GUEULE

 

Selon un récent sondage, le cadeau préféré des français pour ce Noël 2014 est un livre… vraiment rassurant alors qu’on surfe sur la vague du Net avec les ordinateurs, les portables, les tablettes et autres écrans divers et varié. Certains pays proposent même d’abandonner l’apprentissage de l’écriture au profit de l’ordinateur !

 

***

Le choix des livres n’a jamais été aussi vaste. On n’aime pas forcément se plonger dans un roman ou un essai littéraire, mais il y a des livres magnifiques sur tout un tas de sujets.

 

Il faut être bien difficile pour ne pas trouver « chaussure à son pied »… ou simplement un livre dans son petit soulier de Noël. Cet envie et ce plaisir de lire démarre très tôt dans la vie d’un enfant à condition qu’on lui en donne la possibilité.

 

enfant_bebe_livre.jpg

 

*** Livre.gif

 

Je fais partie de ces français qui vont offrir un livre  ( mais pas seulement ! ) car je déteste les cadeaux aussi futiles qu’inutiles. Ce livre n'est pas n'importe quel livre. Il est si personnel que je suis certaine que chacun va y plonger avec bonheur, retrouvant dans ses pages bien des souvenirs d'un temps qui n'est pas si lointain. 

 

Il ne risque pas de finir sa vie sur e-bay dès le 26 décembre, comme le font certains avec leurs cadeaux de Noël. Ce n’est pas le cas dans la famille ; les valeurs fondamentales y sont toujours respectées… pour longtemps, j’espère.

  ***

 

Et vous, quel est votre cadeau préféré ?     

 Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.