Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

18 Aug

MILLEFEUILLE de TOMATE-MOZARELLA

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

 

Cette semaine,  encore plus que les autres, je n’ai vraiment pas envie de me mettre aux fourneaux. Il fait vraiment trop chaud pour cuisiner. Je vous propose donc une recette très rafraîchissante. Si en plus, vous utilisez les tomates de votre potager… c’est tout simplement divin !

mille-feuille-de-tomates-a-la-mozzarella.jpg

 Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 grosses tomates (pas trop mûres)
  • 2 boules de mozzarella de bufflonne
  • 1 petit pot de pesto verde
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Quelques brins de basilic frais
  • Quelques feuilles de roquette et de laitue (pour décorer)
  • Sel ou fleur de sel
  • Poivre noir du moulin

 

 

Préparation :

  • Nettoyer sous l’eau froide puis essuyer les tomates.
  • Découper chaque tomate en rondelles horizontales d’environ ½ cm d’épaisseur.
  • Procéder de la même façon pour les boules de mozzarella.
  • Reconstituer ensuite les 4 tomates en intercalant entre les tranches de tomates une tranche de mozzarella recouverte d’une cuillère à café de pesto, d’un peu de fleur de sel et de poivre moulu.
  • Disposer sur chaque assiette quelques feuilles de roquette et de laitue, puis poser une tomate reconstituée au centre, arrosée d’un filet d’huile d’olive.
  • Saupoudrer ensuite chaque tomate d’une pincée de basilic frais finement ciselé.

On peut aussi les servir chaudes, en accompagnement de grillades. Il suffit de les passer 5 minutes dans un four chaud à 180°

 

Cette recette provient du site :  www.epicurien.be

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.