Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

28 Sep

Mes Muffins ... version simplissime !

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

 

Est-ce l’approche de l’hiver, le blues des jours qui racornissement, j’ai envie de « sucré ». Voici donc une recette de muffins simplissime. Si vous n’aimez pas le chocolat ( mais, j’en doute !!! ), vous pouvez le remplacer par des fruits confits, des pommes…

  Muffins-à-la-prune[1]

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 1 yaourt nature

     

  • 3 pots de yaourt de farine
  • 1 pot de yaourt de sucre
  • 1 demi pot d'huile
  • 2 oeufs
  • 1 sachet de levure
  • 150 gr de chocolat, noir de préférence (en tablette)
  • environ 25 gr de beurre (pour les ramequins)

 

 
 

 

Préparation :

 

1- Dans le saladier, mettre tous les ingrédients sauf le chocolat et mélanger. Préchauffer le four à 180°C, thermostat 6.

  

2- Faire fondre le chocolat au micro-ondes dans un bol avec un peu d'eau dans le fond du bol. Pendant ce temps, beurrer les ramequins.

 

3- Incorporer le chocolat fondu dans la préparation réalisée et mélanger le tout.

 

4- Verser la préparation dans les 6 ramequins (attention, ne pas les remplir complètement car les muffins vont beaucoup gonfler ; remplir aux 3/4). Enfourner.

 

5- Vérifier la cuisson de temps en temps. Lorsqu'ils sont assez moelleux, les sortir. A déguster tiède.

 

Recette proposée par Jade Francois sur le journal des Femmes



   

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.