Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

22 Aug

Mes courgettes marinées

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

 

On voudrait bien croire que l'été n'est pas fini ( encore faudrait-il qu'il soit venu ! ), alors pour faire semblant, laissons nous emporter par cette recette enslillée, simple à réaliser et si savoureuse !

 

 

Ingrédients pour 4 personnes : 08-courgettes-marinees.jpg

  • 4 petites courgettes 
  • 

La marinade :

  • Une bonne huile d'olive
  • 1 branche de romarin frais
  • 2 brins de thym frais
  • 1 cuiller à café de fleur de sel
  • 3 à 4 pincées de poivre noir concassé
  • 

L'anchoïade :

  • 10 anchois à l'huile
  • 3 gousses d'ail
  • 10 cl d'huile d'olive
  • Vinaigre de vinaigre
  • Sel, poivre.
  • 

 

Préparation :

 

1 - Versez 20 cl d'huile d'olive dans une terrine rectangulaire.

 

2 - Lavez, émincez les courgettes dans la longueur (sans les peler), pas trop finement. Salez-les légèrement et poivrez-les. Disposez-les dans la terrine avec les herbes. Laissez mariner 2 heures au frais (pas dans le réfrigérateur).

 

3 -Pilez les filets d'anchois avec les gousses d'ail, un peu de sel et de poivre. Lorsque la préparation est pâteuse, incorporez l'huile d'olive en filet, comme pour une mayonnaise. Ajoutez quelques gouttes de vinaigre. C'est prêt !

 

4 - Servez les tranches de courgettes et dégustez-les avec l'anchoïade comme la banha cauda provençale.

 

Recette provenat du sute de TF1  "Petits plats en équilibre" 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.