Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

11 Sep

Mes cocos à la Montbéliard !

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

 

L’été s’éternise encore un peu mais l’automne n’est plus très loin. On redécouvre avec plaisir des recettes traditionnelles qui tiennent au corps pour affronter les petits matins brumeux.

 

 

Ingrédients pour 4 pers.

  • 4 saucisses de Montbéliard (à cuire)
  • 350 gr de cocos de Paimpol frais 09-coco-et-saucisse-de-montbemiard.jpg
  • 2 branches de céleri
  • 2 litres de bouillon de volaille
  • 4 petits oignons botte
  • 1 échalote
  • 1 à 2 gousses d'ail
  • 4 petites carottes
  • 1 feuille de laurier
  • Huile de tournesol ou graisse animale
  • Sel, poivre

 

Préparation :

 

1 - Versez les haricots dans une casserole, ajoutez les oignons botte, l'échalote et les gousses d'ail pelées et coupées en 2, les carottes pelées, le céleri, le laurier puis couvrez le tout de 3 cm de bouillon de volaille.

 

2 - Portez à ébullition, écumez et laissez cuire à petits bouillons 25 à 30 minutes.

 

3 - Faites rôtir les saucisses dans une cocotte (pas trop haute) avec un peu de matière grasse, 15 à 20 minutes à couvert.

 

4 - Ajoutez les cocos de Paimpol avec la garniture aromatique.  Ajoutez un peu de bouillontrès chaud et servez !

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Commenter cet article

Prince de Bretagne 01/10/2014 13:03


Prince de Bretagne a retenu votre recette, elle figure dans la revue de blogs destinée aux cocos de Paimpol.

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.