Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

05 Apr

Le riz au lait de ma grand-mère

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

 

J’adore le riz au lait mais je n’aime pas faire la cuisine… à plus forte raison depuis que la tablée familiale s’est réduite comme une peau de chagrin ! Je me contente donc d’acheter un dessert tout prêt délicieux d’ailleurs, mais que je paie fort cher ( 2,10 les deux pots ! ). C’est sans s doute ce qui m’a décidée à acheter un riz rond ( que j’ai eu beaucoup de mal à trouver en rayon… à croire que plus personne ne prépare le riz au lait de ma grand-mère !

  

Je vous donne donc cette recette trouvée sur le blog d’une passionnée de cuisine poétique.

En voici le lien :

http://www.dumieletdusel.com/archives/2009/10/01/15196659.html

  

Pour 6/8 personnes :04-riz-au-lait.jpg

  • 1 litre de lait entier
  • 1 gousse de vanille
  • 150 gr de riz à grains ronds
  • 120 gr de sucre

 

Préparation :

 

Oubliez tout ce qu'on vous dit dans toutes ou presque toutes les recettes de riz au lait :

    - Ne rincez pas le riz.

    - Ne lui donnez pas une ébullition préalable dans l'eau bouillante.

Le riz doit garder tout son amidon, c'est ainsi que le résultat sera onctueux à souhait.

 

1 – verser le lait dans une casserole, ajouter la gousse de vanille fendu dans le sens de la longueur et porter à ébullition en surveillant bien pour éviter tout débordement !.

 

2- dès l’ébullition, verser en pluie le riz pas rincé ni passé à l'eau bouillante. Bien mélanger et attendre la reprise de l'ébullition.

 

3 – Abaisser le feu et continuer la cuisson à feu doux ( il faut que cela bouille tout doucement. Couvrir avec un couvercle, mais pas complètement ( intercaler une cuillère en bois :par exemple !

 

4 - Laisser cuire ainsi tout doucement pendant 40 minutes. De temps en temps, remuer ( une fois toutes les 10 minutes suffit). Au bout de 40 minutes, les grains de riz ont gonflé et ont absorbé le lait, mais pas encore complètement. Ils baignent dans un liquide épaissi, onctueux, nacré.

 

5 – A ce moment là seulement, ajouter le sucre.

 

6- Remplir alors de petits ramequins et laisser refroidir à température ambiante..

Servir nature, ou avec une compote de fruits ou une confiture ou des abricots au sirop !

On peut aussi en faire des verrines, en alternant des couches de riz et de fruits, le servir avec des biscuits secs, une sauce au chocolat, du caramel liquide, ou un coulis de fruits.

Si vous voulez un riz plus ferme qui puisse être démoulé facilement, il suffit de le laisser cuire un peu plus longtemps, jusqu'à ce que tout le lait soit absorbé ( environ 50 minutes )

 

VARIANTES :

  • La parfumée :

On peut remplacer la vanille par du zeste d'agrume, du safran, de la cannelle. Le mettre dans un moule caramélisé et ajouter des raisins secs ou des dés d'abricots trempés dans du rhum ou du jus d'orange. Ou encore mettre des fruits confits.

 

  • La gourmande :

On le rend encore plus gourmand en fouettant 4 jaunes d'œufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent, ensuite on incorpore le tout dans le riz chaud et hors du feu. La chaleur résiduelle va suffire à cuire les œufs, et votre riz aura un goût de crème anglaise.

 

  • La chocolatée :

À la fin de la cuisson, on incorpore seulement 75 grammes de sucre et on ajoute 100 grammes de chocolat noir râpé, là c'est un bonheur absolu...

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.