Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

09 Jun

Le MANEGE à PHOTOS (2)

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes p'tits CAILLOUX de BONHEUR

 

Quelque temps après,  je suis tombée par hasard sur un manège à photos. C’était sans doute mon jour de chance car il correspondait parfaitement à l’idée que je me faisais de la « surprise » ; ce manège permet de présenter joliment 12 photos au format 10/15. Sachant qu’il allait se promener de ville en ville, au hasard des mariages de la famille, j’en ai acheté deux identiques au cas où il se perdrait lors d’un déménagement ou pire… se casserait !

 

MANEGE à PHOTOS

 

Fabien a reçu ce manège, le jour de son mariage,  des mains tremblantes d’émotion de sa mamie. J’avais inséré  dans chaque cadre les photos des onze cousins-cousines enfants et, dans le douzième cadre, j’avais écrit de ma plus jolie plume un petit texte. Pas question en effet de transmettre ce manège comme un vulgaire paquet-cadeau… sans y ajouter mon p’tit grain de sel.

 

 

Voici donc le texte que mamie a lu en remettant le « fameux » cadeau à son premier petit-fils qui convolait en justes noces.

 

 

 « Ce soir, il me vient une idée :

Fabien, de mes douze petits-enfants,

Tu es le premier à te marier.

Je me souviens encore du temps

Où, tous les deux,

On riait en parlant

Du jour où tu serais un grand.

Si vite , les années sont passées.

Valy, tu nous l’a présentée

Il y aura bientôt cinq ans,

Le jour de mes 80 ans.

Tout de suite, nous l’avons adoptée.

De Bretagne, elle venait d’arriver.

Son sourire et ses yeux rieurs

Aujourd’hui, t’apportent le bonheur.

Ce soir, je voudrais vous donner,

A tous  deux, ce manège enchanté

Qui vous rappellera plus tard

Votre Mamie tellement comblée

Par ses petits enfants adorés ».

 

Inutile de vous dire que Fabien est resté sans voix. Il a été pris à son propre piège puisqu’il ne s’attendait pas du tout à recevoir ce cadeau qu’il avait imaginé pour sa sœur. Ce soir là, il y eut bien des larmes d’émotion ( une vraie pépite de bonheur ! )

 

Fabien est ainsi devenu, pour quelque temps, le gardien du manège à photos.

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.