Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

01 Nov

La MORT n'est rien...

Publié par MIA  - Catégories :  #La VIE et ses MYSTERES

 En ce jour de Toussaint, je vous invite à lire  ou relire ce très beau texte que vous connaissez peut-être déjà. Il est souvent lu lors d’une cérémonie d’obsèques.
 
« La mort n'est rien : je suis seulement passé, dans la pièce à côté.

Je suis moi. Vous êtes vous.

Ce que j'étais pour vous, je le suis toujours.
Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné.
Parlez-moi comme vous l'avez toujours fait,
n'employez pas un ton différent.
Ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été,
sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre.
La vie signifie tout ce qu'elle a toujours été. Le fil n'est pas coupé.


Pourquoi serais-je hors de vos pensées, simplement
parce que je suis hors de votre vue ?

Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.
»
 
 
I-cimetiere.jpg 
Pourquoi rejeter ce que nous ne pouvons pas expliquer ? Pourquoi ne pas croire que la vie ne s’arrête pas à la mort. C’est l’étape ultime vers une autre vie où nous attendent tous ceux qui nous sont chers et qui ont déjà fait le voyage ?
 
 
Commenter cet article

quelle est la meilleure assurance obseques 02/11/2012 19:11

tres beau text effectivement je l'ai déjà entendu lors d'obsèques.

Audrey

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.