Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jul

J'ai fait que des bêtises ** !

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes SOUVENIRS

 

Dans les années - 60.

 

En ce temps là, ma maman faisait encore la classe à Juscorps, un tout petit village à une vingtaine de kilomètres de chez nous. Chaque matin, on partait donc en 203, avec mon frère et ma sœur qui avait à peine cinq ans… et le panier contenant notre déjeuner car il n'y avait pas encore de cantine.

 

La campagne sentait bon le foin coupé et les fleurs sauvages. L'école se cachait à l'entrée du village. Elle était entourée de gros marronniers qui laissaient deviner la petite cour de récréation où s'ébattaient les élèves qui n'étaient guère plus de 25.

 

L'été, la chaleur se faisant plus forte, on abandonnait pour un temps les deux classes et on se retrouvait dans les prés où jeux et chansons rythmaient les dernières heures avant les grandes vacances.

 petit-nicolas.jpg

 

Claude, un peu étourdi, oubliait parfois sa trousse ; il avait alors l'immense privilège d'aller chercher crayons, règle et autres accessoiriser du parfait petit écolier dans la classe de notre maman. Moi, je l'enviais beaucoup, mais voilà, je n'oubliais jamais ma trousse ! Alors, un beau matin, j'ai décidé de cacher mon cartable derrière la grande porte vitrée de la salle à manger près de la cheminée. Quel plaisir, une fois arrivée à l'école, d'aller dans la classe de maman et de choisir parmi tous ses crayons ceux qui me permettraient de faire ma plus jolie page d'écriture ! Maman ne s'est jamais doutée de rien !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Mimi 09/05/2017 19:24

Une omission par amour...

MIA 09/05/2017 19:49

OUI... on peut dire ça comme ça !!! Que pensez-vous du nouveau look du blog ?


compteur de sitecompteur de site" target="_blank"> COMPTEUR

Archives

À propos

Un peu de tout et beaucoup de petits riens qui, aujourd'hui, colorent ma Vie aux couleurs de l'arc-en-ciel et me donnent la force d’avancer... alors qu'hier la SLA a frappé à notre porte en emportant mes rêves les plus doux.