Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

15 Aug

En ce jour de Marie...

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes COUPS de COEUR

 

En ce jour de fête pour toutes les Marie, je pense à mon arrière-grand-mère Marie que je ne connais qu’à travers les photos jaunies, retrouvées au fond d’un vieux carton. J’étais bien trop petite quand elle est partie pour m’en souvenir.

 

Je pense à Marie, la filleule de JMi qui a le même sourire qu’elle.

 

Je pense à Marie, ma filleule, si sensible et si proche.

 MarieNazareth-1-.jpg

 

A toutes les Marie, j'offre ce très beau chant,

 entendu, l’année dernière, lors de son mariage.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Marie 18/08/2013 17:11

Merci beaucoup pour ce joli clin d'œil que je viens juste de découvrir ... En vacances, on lâche un peu les technologies nouvelles.
Une très bonne fin de journée.
Je t embrasse

maylie 18/08/2013 07:15

Bonjour Michèle
Ma grand mère s'apelle aussi Marie,depuis qu'elle est montée au ciel,rejoindre tout les siens,ces lettres me manquent mais sa présence est omniprésente,ma mère s'apelle Marie Thérèse,c'est pas le
même rapport,j'ai pas confiance,et puis et puis....c'est juste une Maman qui m'a donné la vie
gros bisous

MIA 18/08/2013 10:21



Bonjour Maylie... ce prénom est vraiment intemporel. On le retrouve dans toutes les tranches d'âge. Il véhicule tellement  d'image symboliques associées à une grande douceur, c'est ainsi que
je le perçois. En tout les cas, ce cha,nt est tout ssimplement magique. Je l'aime beaucoup et il me rappelle tant le mriaage de ma filleule ! Bon dimanche



Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.