Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

13 Nov

C'était un 13 novembre !

Publié par MIA  - Catégories :  #La VIE et ses MYSTERES

I-Ciel-copie-1.JPG

 

Ce jour là, je me sentais vide comme une noix sans coquille, vide comme une bougie sans flamme ou une journée d’été sans soleil. Deux ans déjà se se sont écoulés depuis ce 13 novembre.

 

 

 Aujourd’hui, je ressens moins ce vide. J’ai puisé dans son départ même  toute la force et l’énergie  qui me permettent d’avancer à nouveau avec confiance et sans crainte de l’avenir. C’est sans doute ce qu’o appelle « faire son deuil ».

 

 

 

Le temps a doucement gommé la tristesse : il reste cette envie de vivre ces années volées que J.Mi ne partagera pas à mes côtés… mais, est-il vraiment si loin qu’il ne puisse pas les partager avec moi ? 

Commenter cet article

MIA 15/11/2012 10:14

chaque épreuve nous aide à grandir même si à priori, on se emande bien comment. On le réalise plus tard. dans chaqye épreuve, il y a un côté positif qui nous fait avnacer

Flo 14/11/2012 22:38

Oui on se souvient de cette journée _ je n'avais à l'époque trouvé aucun soutien, aucun réconfort car je devais prendre le train pour m'emmener vers une destination paradisiaque. je l'ai regretté,
oui j'ai regretté de ne pas être à vos côtés et de ne pas avoir fait l'effort de...
mais je me suis dit également que je n'étais pas prête, qui peut l'être ?

j'ai depuis cheminé, affronté d'autres épreuves, rencontré de nouvelles personnes, qui m'ont donnée des pistes de réflexion.


je ne peux dire si cela m'a aidé ou m'aide à faire ce deuil, ainsi que les autres _ mais je sais que je ne l'oublie pas, que je lui adresse bien souvent quelques pensées et qu'il restera toujours
dans nos coeurs.

Courage pour demain _ encore une fois mes pensées vous accompagneront.

Martine 13/11/2012 22:16

Oui,je comprends...sachez que je vibre à votre immense tristesse

MIA 13/11/2012 22:07

Merci Martine; vous êtes le rempart contre la mélancolie mais, ce soir, j'ai tellement de peine pour Paulien que le chagrin déferle en vagues comme la mer qui se fracasse sur les rochers

martine Piton 13/11/2012 21:40

Très en lien avec vous ce jour,Michèle...
Je suis émue à la lecture de ces mots...et de la mélodie qui les accompagne.
Merci de votre témoignage...
Je suis également très touchée de ces jolis mots pour Pauline
Je vous joins ma profonde tendresse
Martine

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.