Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Jun

Au pays de Manon des Sources -2/3-

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes SOUVENIRS

ma-provence--2-.jpg

  

La visite du château terminée,

 

nous repartons sur les routes de Provence 

 

 à travers les vignes aux grains gorgés de soleil,

 

les champs d´oliviers centenaires

 

et les vallons boisés de chênes vert

 

quand, au détour d’un chemin,

 

apparaît une sympathique petite église.

 

  

 

  

vaugines.jpg 

MANON-des-sources---08-1-.jpg

Nichée dans un écrin de verdure, la modeste chapelle semble assoupie pour l’éternité. Rien ne trouble la sérénité des lieux qui , derrière ses murs épais, gardent jalousement le secret de Manon des Sources. Pendant que les garçons font quelques clichés, J. et moi, nous sommes assis, sur le vieux banc de pierre. Un vent léger agite le feuillage des platanes sécu-laires emportant le souvenir du Papet.

 

    

manon-des-sources[1]

 

Après cette pause romantique, il nous faut rouler en direction de Cavaillon, puis Robion et enfin Ménerbes. Dépassant le dolmen, sans même le voir, nous arrivons au lieu-dit "Les Peirelles". Nous voici au cœur de la Provence là où, dit-on, l’air est le plus pur d’Europe. En descendant de voiture, les lauriers roses et les pins mê-lent leurs senteurs en un bouquet gorgé des odeurs provençales. Une jument suivie de son poulain arrive en trottinant le long de l’encols quand soudain un mo-losse surgi de nulle part grogne en montrant les crocs.

 

les-peirelles-1.jpg

 

- Assis, Black !

- N’ayez pas peur. Il n’est pas méchant mais comme la maison est isolée, nous préférons avoir un chien de garde. Il y a parfois des rôdeurs, ajoute une voix féminine à l’accent chantant en provenance du bosquet qui dissi-mule la maison.

- Je m’appelle Muriel. Voici mes filles Fanny et Chloé. Soyez les bienvenus aux Peirelles.

A son ventre arrondi et ses traits fatigués, il est clair que Muriel attend un heu-reux événement. Se cachant derrière elle, une brunette aux yeux malicieux tient la main d’une adolescente.

- Moi, j’suis grande ; j’ai trois ans… et j’vais avoir une p’tite sœur, dit la plus jeune en se tortillant pour échapper à la main de Fanny qui esquisse un sourire timide.

- Venez, je vais vous montrer les chambres, dit Muriel d’un ton enjoué. En-suite, vous pourrez vous rafraîchir près de la piscine.

 

- à suivre... -

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Archives

À propos

Un peu de tout et beaucoup de petits riens qui, aujourd'hui, colorent ma Vie aux couleurs de l'arc-en-ciel et me donnent la force d’avancer... alors qu'hier la SLA a frappé à notre porte en emportant mes rêves les plus doux.