Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

24 Jun

Au pays de Manon des Sources - 1/3 -

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes SOUVENIRS

 

De retour de mon escapape nantaise,

je reprneds la route du Sud pour vous emmener au pays de la belle Manon... 

 

***

Ce matin, le ciel s’est voilé de nuages et le mistral souffle en rafales si violentes qu’elles pourraient bien décorner un taureau. Avant de boucler les valises, il a fallu sortir une petite laine car l’air est frisquet. 

 petit-déjeuner- (1)

 

Après un dernier petit-déjeuner pris sous la tonnelle, nous quittons le Vallon avec un léger pincement au cœur. Nous laissons ferrière nous le joli mas aux volets verts où nous avons partagé de si bons moments.

 

Il reste à parcourir une centaine de kilomètres pour atteindre les Peirelles, au cœur du Luberon. Après avoir dépassé la montagne Sainte Victoire, nous quittons l’autoroute au Perthuis pour rejoindre Ansouis.  

 

montagne-sainte-victoire--.jpg

 

La route serpente nonchalamment entre les champs de lavande et les pieds de vignes quand soudain le village per-ché apparaît avec ses maisons resserrées autour du monumental château qui do-mine la plaine. Les nuages se sont effilochés et le soleil fait scintiller les pierres patinées par le temps.

 

ansouis.jpg

 

 

 

Ansouis_2.jpg

Comme j’apprécie toujours autant les châteaux, j’ai prévu de visiter la demeure ancestrale de la famille Sabran. La visite ne commençant qu’à 14h30, il faut attendre que la monumentale porte du logis s’ouvre. Par la grille finement ouvragée, nous pouvons déjà apercevoir les jardins où buis et rosiers sont alignés dans un ordre impeccable. Alors que nous nous approchons de l’église fortifiée, une voix au timbre cristallin nous rattrape. Elle s’élève tantôt puis-sante, tantôt fragile, finit par s’évanouir avant de repartir à l’assaut des ruelles écrasées de chaleur. ansouis-chateau.jpg

 

 

- On dirait la Triavata, dit J. dont l’oreille musicale est toujours à l’affût de sonorités mélodieuses.

 

Ce soir, il y a un concert dans l’enceinte du château. Nous serons repartis, c’est vraiment dommage !

- à suivre-

 

  

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.