Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

06 Dec

Apprivoisez vite Mia !

Publié par MIA  - Catégories :  #Les 4 SAISONS de MIA

 

" - Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ? demanda le petit prince

- C’est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie « créer des liens ».

- Si tu m’apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée.

***

Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :

- S’il te plaît… apprivoise-moi ! dit-il.

- Je veux bien, répondit le petit prince

***

- On ne connaît que les choses que l’on apprivoise, dit le renard. Les hommes n’ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n’existe point de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis.

- Si tu veux un ami, apprivoise-moi !

***

Ainsi le petit prince apprivoisa le renard. Quand l’heure du départ fut proche… il revint vers le renard:

- Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux."

***
img-le-renard-et-le-petit-prince.jpg

 

Comme le petit prince, .apprivoisez vite Mia !

Mettez vos pas dans les siens,

Glissez vous entre les lignes,

Faufilez vous derrière les mots.

Elle vous emmènera dans son jardin secret.

 

Au fil des pages, elle partagera ses sourires

et se soupirs quand le ciel est trop noir,

mais à la faveur de gestes délicats,

elle finira par repeindre sa vie

aux couleurs de l’arc-en-ciel.

 

Laissez vous porter par ses mots délicats

car on ne voit bien qu’avec le cœur !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.