Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

02 Nov

A l'ordre du jour : l'EUTHANASIE !

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes COUPS de GUEULE

En ce 2 novembre, jour des morts, le débat est relancé ! C’est aujourd’hui, la journée pour la légalisation de l’euthanasie ? Faut-il légaliser l’euthanasie ? Personnellement, je ne comprends pas bien cette nouvelle polémique puisque la loi Léonetti de 2005 encadre, déjà et de manière très précise, la fin de vie des malades atteints d’une pathologie incurable à son stade terminal.

Je crois que nous tous avons surtout peur de souffrir avant de mourir. Cette loi est justement faite pour éviter les souffrances inutiles lorsqu’il n’y a plus rien à faire. Alors, que peut-on ajouter ?

Il faudrait peut-être davantage se pencher sur le sens de la mort dans une société qui renie complètement cette réalité : nous sommes tous mortels !!!

 Je terminerai avec cette phrase entendue ce matin à la radio et qui a été prononcée par une personne ayant "accompagné" son épouse :

 «  Ce ne sont pas les vivants qui ferment les yeux des morts

ce sont les morts qui ouvrent les yeux des vivants. "

I-chrysantheme.jpg

 

J’ai vécu cet ultime instant de vie d’une incroyable beauté et d’une grande sérénité : il ne faut pas avoir peur de la mort, il faut juste que les vivants soient vraiment présents et aillent jusqu’au bout du chemin de vie en restant  aux côtés de celui qui part pour un voyage vers ailleurs… mais, ça, c’est peut-être plus compliqué que d’autoriser l’euthanasie en se donnant bonne conscience.

 

Commenter cet article

MIA 06/11/2012 09:01

C'est important de ne pas franchir trop facilement la limite mais actuellment, en cas de grandes souffrances et d'irréversibilité, celà se fait déjà dans le cadre de la loi Léonetti. Il faut
d'abord respecter le souhait du malade lui m^me et non celui de sa famille.
Lorsqu'on repense à cett malade qui est sortie du coma après plusieurs mois... celà fait froid dans me dos de savoir que quelqu'un aurait pu prende une décisiosn finale de manière trop hâtive
!!!Tout le pb est bien mà!!!

Maylie 06/11/2012 07:29

Coucou Michèle
si bien sûr cela permet d'atténuer les souffrances quand il n'y a plus rien a faire ,cela abrégerais bien des souffrances,je pense que la religion s"y oppose,et c'est cela le hic,a savoir qu'on
pratique cela sur les animaux justement pour ne pas les voir souffrir...un jour cela se fera sur l'humain

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.