Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

Ma PETITE-FILLE virtuelle

Publié par MIA  - Catégories :  #La VIE et ses MYSTERES

- image GOOGLE -

 

Je l’attendais depuis si longtemps

 

... et pourtant, pendant quelques jours, ma petite-fille est restée virtuelle. Bien sûr, mon fils m’a appelée dès sa naissance pour annoncer la bonne nouvelle. Il m’a envoyé, chaque soir, une photo de sa petite fille chérie. J’ai vu sa jolie frimousse, si attendrissante dans son berceau avec son minuscule bonnet sur la tête. J’ai compté ses petits doigts agrippés à la main géante de son papa. J’ai deviné son sourire alors que son regard cherchait celui de sa jeune maman… mais ce n’étai qu’un cliché. Je n’avais pas encore écouté son souffle. Je n’avais pas encore respiré son odeur. Je n’avais pas encre senti son petit corps lové dans mes bras.

 

***

Pour elle, j’ai bravé tous les obstacles.

 

J’ai traversé les frontières. J’ai laissé mon chagrin loin derrière moi. La Vie palpitait à nouveau alors que le train m’emmenait à grande vitesse vers cette petite-fille virtuelle.

 

Pour elle, j’ai changé de coiffure ; j’ai acheté une jolie robe rouge à pois blancs. Lorsque je suis arrivée, les derniers rayons de soleil éclairaient le lac d’une douce lueur. Je me suis approchée de son berceau à pas de loup de peur de la réveiller.

 

Elle ressemblait à un fruit délicieux avec sa petite robe roue à pois blancs. Elle a alors entrouvert les yeux ; elle a posé un regard étonné sur moi comme pour me dire " Tu en as mis du temps à venir...

Moi aussi, je t’attends depuis longtemps. "

image Google... ce pourrait être ma petite-fille !

image Google... ce pourrait être ma petite-fille !

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.