Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Feb

De la liberté... à la dépendance !

Publié par MIA  - Catégories :  #La VIE et ses MYSTERES

image Google

image Google

Lorsque nos enfants grandissent, notre rôle de parents aimants est de leur apprendre à devenir autonomes. Cela ne se fait pas en un jour. Pas question de les lâcher dans un monde adulte parfois impitoyable sans gardes-fou. 

Ils apprivoisent la liberté par petites touches. Cela commence par des gestes simples adaptés à leur âge : mettre le couvert, ranger sa chambre, aller chercher le pain, prendre le bus pour se rendre au collège, passer ses premières vacances chez un copain….

Ainsi, peu à peu, notre bébé d’amour devient indépendant.

Un beau matin,  c’est le grand saut  dans un monde qu’il a apprivoisé pour ne pas se retrouver seul face à l’inconnu. La séparation ( redoutée par bien des parents  malgré parfois un brin d’agacement devant leur Tanguy, éternel  adulescent ) est indispensable à une vie adulte épanouie.

Ce passage obligé vers l’autonomie ne se fait pas sans couacs. La nouvelle situation n’est pas toujours vécu sereinement par les uns et les autres. Le point d’équilibre est quelquefois proche de la rupture mais les liens mystérieux que l’amour a tissé entre les parents et leurs enfants évitent bien des écueils . Arès des années parfois chaotiques, la cellule familiale retrouve un nouvel équilibre, nos enfants devenant parents à leur tour.

***

La sagesse populaire dit qu’en vieillissant, on retombe en enfance.

L’image est simpliste et pourtant elle reflète une réalité que nos aînés n’acceptent pas toujours. La pub’ nous renvoie l’image de seniors alertes et heureux de vivre alors que la réalité du 4e âge est souvent tout autre. Ils parlent même allègrement de leurs obsèques comme si c'était un jeu d'enfant.

Si on ne vit pas dans une zone bleue ( ce sont certaines régions du monde où les centenaires font dérailler les statistiques démographiques ), on  a bien peu de chances de finir sa vie sans flirter avec la dépendance.

De la liberté... à la dépendance !

Lorsqu’on avance en âge, il faut parcourir le chemin inverse des enfants et apprivoiser la dépendance pour ne pas mettre sa vie en danger et parfois celles des autres.

Un jour, il faut renoncer à conduire, puis il faut accepter de ne plus faire ses courses quotidiennes ; un autre jour, il faut renoncer à préparer ses repas…

 

C’est un chemin, long et douloureux, vers la dépendance.

La Vie forme une boucle qui, de la naissance à la mort, nous conduit inexorablement vers un passage où on ne veut surtout pas s’engouffrer… il ne sert à rien de refuser cette réalité.

Ainsi va la Vie sur Terre

Le jour de notre mort, la boucle est bouclée mais elle n’est pas fermée.

De la liberté... à la dépendance !
Commenter cet article

Rachel 23/02/2016 10:11

Tu as très bien résumé le cycle de la vie! Pour reprendre la dépendance, quand on est enfant, nos parents prennent soin de nous, nous changent nos couches, nous donnent à manger. Quand nos parents vieillissent, à nous de leur rendre leur amour en nous occupant d'eux, quitte à changer leurs couches ou à leur donner à manger...

MIA 23/02/2016 12:18

... si c'était aussi simple !!! mais les parents ne sont pas des enfants et il est difficile de les accompagner parfois car ils refusent toute solution proposée. Quant à changer les couches... cela relève de 'intime et il me semble important de respecter le rapport parent-enfant en confiant cette tache à des professionnels non investis émotionnellement.

Sophie 23/02/2016 09:04

Brrrrr tout cela me fait un peu peur....


compteur de sitecompteur de site" target="_blank"> COMPTEUR

Archives

À propos

Un peu de tout et beaucoup de petits riens qui, aujourd'hui, colorent ma Vie aux couleurs de l'arc-en-ciel et me donnent la force d’avancer... alors qu'hier la SLA a frappé à notre porte en emportant mes rêves les plus doux.