Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Nov

Mon CHEESECAKE sans façon !

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

Mon CHEESECAKE sans façon !

Quand la vie nous malmène au point d'avoir envie de lâcher prise, il faut s'accrocher à de petits gestes dérisoires au quotidiens pour survivr... en attendant de revivre.

Et quoi de mieux pour se mettre les papilles en fête qu'un gâteau aussi bon que beau !

Si vous connaissez quelqu'un dans la peine, allez frapper à sa porte avec un morceau de ce délicieux chees-cake.

 

Temps de préparation : 30 mn et Temps de cuisson : 1 heure

***

Ingrédients pour un cheesecake de 10 personnes :

- 200 g de spéculoos

- 70 g de beurre fondu

- 300 g de fromage blanc

- 300 g de fromage frais type philadelphia

- 3 œufs - 100 g de sucre en poudre

 

Préparation :

   1 - Mixer les spéculoos et ajoutez-y le beurre fondu.

   2 - Placez le mélange au fond d'un moule avec un fond amovible en appuyant bien avec le dessous d'une cuillère à soupe.( ou le fond d’un verre ). Réservez au frais.

   3 - Préchauffez le four à 180°C.

  4 - Fouettez le fromage blanc et le fromage frais ensemble. Ajoutez le sucre. Terminez par les œufs en fouettant bien.

  5 - Versez le mélange sur la base en spéculoos et enfournez pour une heure à 180°C.

Le gâteau gonfle à la cuisson, mais il retombe ensuite !

Laissez le cheesecake au frais pendant 12 à 24 heures. Vous pouvez napper le gâteau de sirop d'érable, d’un coulis de fruits rouges, de caramel au beurre salé ou autre.

***

(rectte provenant du site

http://www.iletaitunefoislapatisserie.com/

Commenter cet article

laurie 19/11/2015 16:43

Bonsoir MIA, il a l'air très bon ce gâteau et pas trop difficile car je ne suis pas douée pour la pâtisserie...je vais tenter la recette. Bonne soirée. Bisous ♥


compteur de sitecompteur de site" target="_blank"> COMPTEUR

Archives

À propos

Un peu de tout et beaucoup de petits riens qui, aujourd'hui, colorent ma Vie aux couleurs de l'arc-en-ciel et me donnent la force d’avancer... alors qu'hier la SLA a frappé à notre porte en emportant mes rêves les plus doux.