Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

03 Sep

Mes TOMATES confites à la provençale

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

image google

image google

En cette fin d’été si belle, après une canicule qui nous a quelque peu malmenés, je vous propose ma recette de tomates confites à la provençale. Si vous en avez, vous pouvez utiliser des variétés de tomates jaunes, oranges… la recette n’en sera que plus goûteuse !

Pour 4 personnes :

  • 8 à 10 tomates selon grosseur des herbes fraîches (romarin-thym- coriandre )
  • 4 gousses d’ail
  • 1 c. à soupe de graines de coriandre
  • sel, poivre ; sucre
  • huile d’olive

Préparation :

1 - Couper les tomates en deux dans le sens de la longueur.

2 - Dans un plat à gratin, verser un filet d’huile d’olive. Ajouter sel, poivre, un peu de sucre pour adoucir les tomates, puis l’ail écrasé, le thym, le romarin et la moitié des graines de coriandre.

3 - Déposer les moitiés de tomates bien serrées ( face coupées sur les herbes). Ajouter un filet d’huile d’olive, un peu de sucre et le reste des graines de coriandre. Mettre dans le four préchauffé ( th 150°) et laisser cuire 1h30.

4 - Avant de servir, arroser avec le jus de cuisson et ajouter la coriandre fraîche.

***

Délicieux sur une tartine de pain de campagne et du chèvre frais.

Vous pouvez retrouver cette recette en vidéo sur le site des Petits Plats en équilibre de TF1

 

image google

image google

Commenter cet article

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.