Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

27 Aug

Mon FAR à la mode bretonne

Publié par MIA  - Catégories :  #Mes RECETTES sans prétention

image du site http://www.delicieusementsimple.com/

image du site http://www.delicieusementsimple.com/

Les fruits d'été commencent à se raréfier mais les pruneaux... on en trouve tout au long de l'année ! Voici donc un dessert à préparer en toute saison et qui complètera délicieusement un dîner un peu léger.

 

Temps de préparation : 10 minutes

Temps de cuisson : 50 minutes

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  •  250 g de farine fine
  •  150 g de sucre
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • 4 gros oeufs
  • 1 litre de lait
  • 100 g de pruneaux dénoyautés (qu'on aura fait tremper dans de l'eau avec un peu de rhum)
  • 1 petit verre de rhum

 

Préparation de la recette :

1 - Mélanger la farine, le sucre et les oeufs un par un.

2 - Ajouter le sucre vanillé et le lait peu à peu. Ajouter le rhum.

3 - Verser cette pâte dans un plat bien beurré, y placer les pruneaux et cuire à four chaud (thermostat 6/7, soit 200°C environ).

4 - Surveiller la cuisson à partir de 35 mn.

recette du site ; http://www.marmiton.org/recettes/recette_far-breton-facile_13202.aspx

 

Commenter cet article

Bernieshoot 29/08/2015 19:59

c'est un gâteau que je fais également régulièrement

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.