Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Jun

Ma dernière lettre

Publié par MIA  - Catégories :  #La SLA, #ma bataille

Ma dernière lettre

Lettre écrite le Jeudi 11 novembre 2010

« Depuis le jour où le professeur a prononcé ce mot fatidique SLA, comme une sentence sans appel, le temps s’est figé, suspendu à ton souffle. Les semaines se sont écoulées lentement au rythme de la maladie et, en même temps, elles ont filé si vite, nous rapprochant inexorablement d’aujourd’hui.

Aujourd’hui, tu t’accroches désespérément à cette machine qui respire à ta place. Tu le fais peut-être pour nous qui, égoïstement, voudrions te garder encore un peu. Mais, tu es libre, Jean-Mi, libre de choisir ce que tu veux vivre ou ne pas vivre, libre de choisir ce que tu peux supporter ou ne pas supporter.

Nous serons désemparés par ton départ et en même temps soulagés que toute cette souffrance se soit envolée avec ton dernier souffle.

Tu choisiras l’heure et le jour ; la maladie ne t’a pas volé cette liberté. Nous serons tristes, mais forts en même temps de ton combat perdu d’avance. À aucun moment, tu n’as baissé les bras, bataillant jusqu’au bout sans te plaindre contre l’absurde fatalité. T

u es libre, libre de briser les chaînes qui te retiennent prisonnier de ton propre corps, libre de t’envoler comme l’albatros déployant ses ailes au-dessus de l’océan déchaîné.

N’aie pas peur de cet au- delà ; il ne peut pas être plus terrifiant que la prison dans laquelle la maladie t’a enfermé.

Nous serons toujours là près de toi, et tu seras toujours là près de nous pour nous donner ta force et nous guider dans les moments difficiles ».

***

Jean-Mi nous a quittés deux jours plus tard, entouré de ses enfants, serein et apaisé après 18 mois de souffrance.

Commenter cet article

compteur de sitecompteur de site" target="_blank"> COMPTEUR

Archives

À propos

Un peu de tout et beaucoup de petits riens qui, aujourd'hui, colorent ma Vie aux couleurs de l'arc-en-ciel et me donnent la force d’avancer... alors qu'hier la SLA a frappé à notre porte en emportant mes rêves les plus doux.