Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.

19 May

J'ai succombé à ses yeux doux !

Publié par MIA

J'ai succombé à ses yeux doux !

Il me faisait les yeux doux depuis plusieurs semaines. Je l’ai croisé un peu par hasard… enfin, c’est ce que je croyais car il avait décidé de me séduire !:

***

C’était une belle journée de printemps, la première depuis bien longtemps. Je ne sais pas pourquoi, cette année, j’ai trouvé l’hiver interminable, peut-être à cause de la méchante grippe qui m’a clouée au lit et laissée exsangue pendant plusieurs semaines. Cet après-midi là, j’avais décidé de profiter des premiers rayons de soleil qui caressaient ma peau assoiffée de chaleur après cet hiver morose. Leurs caresses m’enivraient de douceur. J’avais le cœur en fête ; un rien prenait les couleurs de l’arc-en-ciel.

***

Il se tenait dans un coin reculé de la jardinerie où je déambulais à la recherche de fleurs printanières pour garnir mes jardinières. Je n’avais jamais imaginé succomber à son charme un rien désuet, mais il était tellement beau. Pas question de céder à la tentation la première fois… histoire de génération sans doute ! Après ces jours tristes et monotones où la vie avait perdu toute saveur, j’ai eu un véritable coup de foudre. Je me serais volontiers jetée dans ses bras mais je me suis éloignée un peu à regret me disnat tout bas qu’il ne fallait rien précipiter.

***

Ce n’est qu’hier que je me suis enfin décidée à le retrouver. Je suis retournée à la jardinerie. Il était toujours là, installé sous une tonnelle, certain que je le rejoindrais un jour ou l’autre. Je me suis blottie entre ses bras rassurants et j’ai succombé… j’ai sorti ma carte bancaire et acheté mon premier rocking-chair.

***

J’imagine déjà le jour où je bercerai un bébé lové à mon cou entre ses bras rassurants .

J'ai succombé à ses yeux doux !
Commenter cet article

mimi 20/05/2015 12:21

coucou c'est melancolia! bravo pour ce texte, j'en connaissait un idem avec un ordinateur...bisous

Archives

À propos

Je n’avais jamais imaginé écrire. Il n’avait jamais imaginé être emmuré dans une prison sans barreaux d’où il s’est envolé en novembre 2010. Je t’attends… ces dernières paroles résonnent comme un ultime rendez-vous et me donnent la force d’avancer pour témoigner de notre combat contre la SLA (ou maladie de Charcot) et sourire à la Vie malgré tout.