Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de vivre-apres-la-sla

Dimanche avec Claudio CAPEO

25 Septembre 2016, 07:07am

Publié par MIA

Dimanche avec Claudio CAPEO

Vous l'avez forcément entendu.

Cet alsacien de 31 ans a participé, l'hiver dernier, à " The Voice ". Il a été éliminé aux batles, mais son talent reconnu puisque, cet été, son single galope en tête des gondoles avec " L'homme debout ".

Je vous invite à écouter Claudio Capéo dans ce premier titre que sera sans doute suivi de beaucoup d'autres.

Bon dimanche

Voir les commentaires

Le BANC du temps qui passe

21 Septembre 2016, 09:20am

Publié par MIA

Le BANC du temps qui passe

En cette période de rentrée scolaire

... où le temps s’accélère encore un peu plus que pendant le reste de l’année, que les parents concoctent pour leurs chères têtes blondes moult activités périscolaires, ce matin j’ai tendu l’oreille en entendant cette si jolie expression … « le banc du temps qui passe ».

 

Le banc du temps qui passe... Quezako ?

C’est tout simplement le banc où Hubert Reeve aime se poser pour voir le temps passer sans autre objectif. Quel luxe !

 

Hubert Reeve astrophysicien et écologiste

Vous connaissez sans doute cet astrophysicien franco-canadien qui explique les phénomènes scientifiques les plus complexes avec une voix douce… à se pâmer !

Je l’ai croisé, il y a bien longtemps, dans le Parc du Futuroscope. Il y animait une conférence avec talent et simplicité.

Au fil du temps, il est devenu un fervent défenseur des valeurs écologiques. Il explique simplement que si tout un chacun ne peut rien pour la déforestation en Amazonie, tout le monde peut dans son jardin limiter les pesticides et adopter des gestes simples pour préserver le devenir de notre Terre.

 

Et vous… avez-vous un banc du temps qui passe ?

Prenez-vous le temps de ne rien faire ?

Laissez-vous vos enfants rêver leurs jeux ?

C’est un art de vivre que nous avons perdu au détriment de taches soi-disant urgentes… mais le plus souvent artificielles et superflues !

 

Êtes-vous prêt à adopter le banc du temps qui passe ?

C’est peut-être une des clés du bonheur.

Le BANC du temps qui passe

Voir les commentaires

Lundi en musique

12 Septembre 2016, 15:08pm

Publié par MIA

Lundi en musique

Cette semaine, je vous ai fait faux bond et je n'ai pas publié de morceau musical comme je le fais habituelmenet ( presque ) chaque dimanche. J'ai une bonne excuse : je suis partie très tôt pour le Puy du Fou. 

***

Même si vous n'y êtes jamais allé, vous en avez forcément entendu parler. C'est LE spectacle à voir en famille. Il rassemble toutes les générations autour de mises en scène historiques époustouflantes. Le spectateur est projeté à des époques différentes plus vraies que nature ( quoique... je n'y suis pas allée en réalité !!! )

Le hic... c'est que le parc mondialement connu est victime de son succès. Bien que la haute saison soit terminée, hier encore, les files d'attente s'allongaient parfois à la limiet du supportable. C'est fort dommage car ce parc vaut vraiment le détour.

***

Je vosu invite à écouter le final de la nouveauté 2016 " Le dernier panache " qui retrace l'histoire de Charette, officier de la Marine française ayant combattu aux côtés de Lafayette et qui a vécu pendant la période de la Révolution française.

***

Le Théatre des Géants où est projeté cette fresque historique ( 7500 m2 ) peut acceuillir 2400 spectateurs. Sa tribune pivotante en surprendra plus d'un ! 

Voir les commentaires

Ma tartine aux fruits rouges

9 Septembre 2016, 05:11am

Publié par MIA

Ma tartine aux fruits rouges

Il fait encore si chaud, en cette semaine de rentrée, que les recettes légères et rafraîchissantes s'invitent avec bonheur sur nos tables.

Quoi de plus simple qu'une tartine ?

Avec des fruits rouges... c'est encore meilleur !

 

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 belles tranches de pain brioché (ou brioche)
  • 50 g de mascarpone
  • 2 c. à s. de sucre semoule
  • 200 g de fruits rouges (au choix : fraises, framboises, cassis, groseille, myrtille).

Préparation : 

1. Laver puis sécher les fruits rouges (au besoin détailler les fraises en dés, égrapper le cassis ou les groseilles).

2. Dans un bol, mélanger le sucre et le mascarpone.

3. Faire toaster le pain brioché au grille-pain.

4. Tartiner le pain brioché de mascarpone sucré et déposer dessus les fruits rouges.

5. En option : saupoudrer un léger voile de sucre glace.

 

On peut parfumer le mascarpone avec quelques gouttes d'extrait d'amande amère ou d'orange pour un goût très subtil 

***

Recette du site 

http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/

 

 

Voir les commentaires

Instant d'ETERNITE

4 Septembre 2016, 12:33pm

Publié par MIA

Instant d'ETERNITE

Dans un monde où les hommes perdent trop souvent leur humanité, il est des instants qui transcendent nos vies au-delà d’un quotidien parfois chaotique. Il faut savoir ouvrir son cœur, être à l’écoute de son âme pour s’en imprégner sans préjugés d’aucune sorte.

J’ai connu un de ces instants d’éternité en avril dernier.

Nous étions réunis en famille à Rome pour fêter mes 60 ans. Ce voyage prévu de longue date avait été différé pour diverses raisons qui avaient bousculé nos vies.

Il était évident que nous ne pouvions pas quitter la Ville Éternelle sans faire un détour par la Place St Pierre.

Quelques heures avant de reprendre le fil de nos vies, nous nous sommes donc retrouvés pour écouter la prière de l’Angelus comme le fait le Saint Père chaque dimanche à midi.

Je déteste la foule...

pourtant ce jour là, noyés parmi les touristes qui se pressaient sur cette place, nous étions dans une bulle qui nous isolait du reste du monde.

Plus rien n’importait, ni la distance géographique qui nous sépare le reste de l’année, ni les nuages qui avaient obscurci notre ciel ces derniers mois. Seule la voix si douce du Pape François nous emportait au delà de nous mêmes dans un élan d’allégresse.

Mes larmes ont brouillé le ciel radieux de ce dimanche printanier. Nous ne comprenions pas les paroles du St Père mais la musique des mots nous enveloppait de tendresse.

 

Aujourd’hui, j’aurais aimé me retrouver sur cette même place

pour participer à la cérémonie de canonisation de Mère Térésa.

Ses paroles auraient alors pris tout leur sens :

Ne vous imaginez pas que l'Amour,

pour être vrai, doit être extraordinaire.

Ce dont on a besoin, c’est de continuer à aimer.

Comment une lampe brille t-elle,

si ce n'est par l’apport continuel de petites gouttes d'huile ? ...

Mes amis, que sont ces gouttes d'huile dans nos lampes ?

Elles sont les petites choses de la vie de tous les jours :

la joie, la générosité, les petites paroles de bonté,

l'humilité et la patience,

simplement aussi une pensée pour les autres,

notre manière de faire silence, d’écouter, de regarder,

de pardonner, de parler et d’agir.

Voilà les véritables gouttes d'Amour

qui font brûler toute une vie dune vive flamme … »

 

***

J’ai connu un autre instant d’éternité,

... le jour où J.Mi a franchi la porte de l'Au-delà. Les mots ne peuvent pas exprimer ce que j’ai ressenti à cet instant. Je flottais entre deux mondes, sereine et apaisée. Il n’y avait plus ni peur, ni regret.

Le souvenir de cet instant d’éternité imprègne ma Vie aujourd’hui.

Instant d'ETERNITE

Voir les commentaires

Dimanche avec Amélie Poulain

4 Septembre 2016, 05:08am

Publié par MIA

Dimanche avec Amélie Poulain

Choisir un morceau musical pour ouvrir le bal d'un mariage est parfois compliqué... surtout si on veut sortir des sentiers battus en recherchant le morceau qui immortalisera cet instant magique.

Le choix de mes enfants m'a étonnée... mais il leur ressemble tellement !

Voici donc la valse d'Amélie Poulain ( film sorti en 2001 )

Voir les commentaires

Quand la SLA me rattrape !

31 Août 2016, 05:29am

Publié par MIA

Quand la SLA me rattrape !

Il existe des coïncidences troublants… qui amènent à se poser certaines questions qu’on préférerait peut être éluder.

 

Voilà plus de 7 ans que la SLA a frappé à notre porte.

Jusqu’alors je n’en avais jamais entendu parlé. J’ignorais tout de cette maladie orpheline rare… mais pas si rare puisqu’elle est la plus fréquente des maladies rares. La SLA ( qu’on connaît surtout sous le nom de maladie de Charcot ) avait décidé de faire un brin de route avec nous. La porte à peine entrouverte, elle s’est engouffrée dans notre vie avec une telle violence qu’elle nous a jetés sur le carreau en quelques mois. Elle a tout de suite imposé sa loi, nous laissant chaque jour un peu plus fragile jusqu’à ce qu’elle donne le dernier coup de grâce, en novembre 2010.

Mon époux nous a quittés par une froide journée d’automne. Le brouillard givrait la nuit et mêlait ses gouttelettes à nos larmes.

 

Six années se sont écoulées depuis ce jour funeste.

Il m’a fallu du temps et beaucoup d’énergie pour retrouver le fil de ma vie. Cette année, la naissance de ma première petite-fille et le mariage de mon benjamin m’ont enfin redonné la joie de vivre. J’ai décidé de laisser la SLA derrière moi et de ne plus penser qu’aux petits bonheurs que j’allais glaner auprès de ma famille agrandie.

 

J’en étais là de mes pensées quand le téléphone a sonné.

Une amie de mes parents voulait me parler de l’accompagnement d’une personne atteinte d’une forme foudroyante de la SLA. Elle était désemparée face à la violence de cette terrifiante maladie. Elle s’est tout naturellement tournée vers moi, sachant que nous avions traversé la même épreuve.

Plus étrange encore : hier soir, j’ai reçu un message de Claude Imbert que j’ai rencontrée par le plus grand des hasards à Paris en octobre 2012. Elle m’avait alors encouragée à témoigner. De cette rencontre est né mon deuxième livre « Les quatre saisons de Mia ». Yves Duteil a eu la délicatesse d’en écrire la préface.

 

Ce soir, je me pose la question :

Pourquoi aujourd’hui précisément ai-je reçu ces deux messages comme un signe me montrant le chemin à suivre ? La Vie aurait-elle décidé de m’éclairer alors que je suis à la croisée de deux chemins ?

Quand la SLA me rattrape !

Voir les commentaires

Le plus beau VOYAGE de leur VIE

29 Août 2016, 05:51am

Publié par MIA

Le plus beau VOYAGE de leur VIE

Je n’avais pas prévu de le faire

...je n'avais pas prévu de faire un petit discours pour le mariage de mes enfants. Me mettre en avant ne correspond pas vraiment à mon tempérament ( et pourtant je suis née sous le signe du Lion qui en général aime briller en société comme le roi de la savane… Il faut croire que je suis une lionne timide). Toujours est-il que l’envie m’a prise de lire quelques mots en ce jour béni où mon benjamin prenait son envol avec Elodie pour le plus beau voyage de leur vie.

Je vous livre sur cette page " le discours des mamans "

***

Ce soir Élodie, Benjamin…

Vous nous invitez à embarquer pour la première étape d’un voyage, le plus beau voyage de votre vie, que nous vous souhaitons long et plein de belles surprises.

La première surprise… vous nous l’avez faite, le soir de Noël. Nous étions réunis dans le salon de Catherine pour passer la soirée tous ensemble. Christophe venait d’arriver par le dernier train en provenance de Paris. Toi, Élodie, tu nous avais concocté un délicieux dîner comme tu sais si bien le faire. Catherine jouait au paparazzi et, pour une fois, Nicolas n’était pas de garde à l’hôpital. Il était minuit.

Comme le veut la tradition, 

Benjamin, tu as déposé le petit Jésus dans la crèche et, d’un air très solennel, tu nous as annoncé que vous aviez quelque chose d’important à nous dire.

Pendant quelques secondes, nous sommes restés sans voix. On entendait seulement les cloches de l’église toute proche qui sonnaient à toute volée.

Je crois bien que nous avons tous eu la même pensée : il faut savoir que je venais d’apprendre par Olivier et Julia que je serai mamie… Taïssia a 2 mois 1/2 aujourd’hui.

Mais non… vous aviez décidé de vous marier. Nous étions loin d’imaginer que le mariage était votre priorité pour cette année. La première surprise passée, nous nous sommes réjouis de votre engagement et, ce soir, nous voulons vous dire toute notre joie d'être les témoins de votre bonheur, en vous lisant ces quelques lignes.

Vos chemins se sont croisés il y a presque 20 ans. 

Vous avez fait votre profession de foi le même jour à l’église St Hilaire mais, ce jour là, chacun a ignoré l’autre. Il y a seulement quelques semaines que vous vous êtes reconnus en feuilletant un album-photo. Les années-lycée vous ont conduits dans le même établissement. Vous n’étiez pas dans la même classe mais vous aviez des amis communs… le destin était en marche. Vous avez partagé les premières fois : les premières soirées, les premières vacances avec les copains, les premiers baisers volés… les premiers chagrins aussi car la Vie vous a donné de sacrés coups de griffe à travers votre famille et vos amis si chers.

Nos oisillons ont pris leur envol, 

nous laissant un peu déboussolés par ce départ que nous n’avions pas vu venir. Les années ont passé si vite.

Élodie… ton année aux Etats-Unis après le bac, t’a donné le goût de voyager ; Benjamin s’est dirigé vers Poitiers.

Toi Benjamin, tu n’étais pas vraiment ravi de te retrouver en classe prépa’ mais, comme tu n’avais qu’une idée très vague de ce que tu voulais faire, tu as eu la sagesse d’écouter tes parents, soucieux de l’avenir professionnel de leur fiston. L’été suivant, tu as aussi eu envie d’aller à New York. Il te fallait d’abord obtenir le précieux sésame pour fouler le sol américain. Sous prétexte de récupérer ton passeport bio métrique, tu es monté à Paris… et tu as retrouvé Catherine à l’aéroport où elle attendait Élodie après une année passée loin des siens.

Hasard ou destin… nous n’en saurons jamais rien !

Tes études, Élodie, vous ont éloignés à plusieurs reprises… tu retrouvais Benjamin avec d’autant plus de plaisir.

Aujourd’hui, vous vous engagez pour un autre voyage. Vous allez voguer au gré de la Vie et, sous les meilleurs auspices, nous vous le souhaitons mais vous savez bien que certains jours, la mer se lève sous les assauts du vent. N’oubliez jamais cet instant où, par une mystérieuse alchimie, la Vie vous a offert ce précieux mais si fragile cadeau. Quoi qu’il arrive, ayez confiance l’un envers l’autre : ayez confiance en la Vie qui, malgré vos différences, n’a pas hésité à vous réunir.

Nous vous souhaitons une longue vie de partage, 

tout aussi longue que tes grands-parents, Élodie qui, eux aussi, se sont rencontrés le jour de leur Profession de Foi sur les bancs de l’église St Hilaire ainsi que tes grands-parents, Benjamin, qui ont fêté leurs noces de jasmin pour leurs 66 ans de mariage.

Le plus beau VOYAGE de leur VIE

Voir les commentaires

Un dimanche d'allégresse

28 Août 2016, 08:34am

Publié par MIA

image Google

image Google

Je voudrais que tous les dimanches soient à l'image du dernier week-end : joyeux, léger, rempli d'allégresse et de joie sans arrière pensée négative qui pourrait ternir le présent.

Depuis plus de sept ans, mes dimanches oscillent entre brume et grisaille.

Ce dimanche là, la joie de vivre des jeunes mariés a éclaboussé de mille pépites chacun de leurs invités.. et ils étainet nombreux à se presser autour d'eux.

Le jeune couple respirait un bonheur simple, à leur imge. 

Ils avaient voulu une cérémonie oecuménique qui rassemblerait leur famille et leusr amis, croyants et non-croyants. Le choix des chants  a permis de rélever ce défi au delà des différebces.

Je vous invite à écouter simplement

un instant de bonheur et d'allégrsse

Un dimanche d'allégresse

Voir les commentaires

La fête de l'Amour

24 Août 2016, 19:48pm

Publié par MIA

La fête de l'Amour

Depuis qu’Elodie et Benjamin nous ont annoncé leur mariage, le 24 décembre 2015, les jours et les semaines se sont succédés dans un tourbillon de préparatifs qui ( avouons le) ont laissé leurs deux mamans sur les rotules. Plus la date du grand jour se rapprochait et plus le stress se faisait pesant. Nous avions l’impression de préparer un marathon qui nous engageait nous aussi pour la vie entière.

***

À J-10, la présence des futurs mariés nous a rassurées sans pour autant lever complètement le stress. Leur efficacité n’avait d’égale que leur ingéniosité.

 

À J-3, le garage était envahi de cartons qui montaient toujours plus haut vers le plafond. Nous étions fin prêts pour le déménagement vers Rom où se déroulait la cérémonie et la soirée.

***

À partir de là, le rythme s’est encore accéléré.

Nous scrutions le ciel qui s’obscurcissait alors que, depuis plusieurs semaines, un grand ciel bleu nous faisait espérer une journée sans nuages.

Des nuages… il y en a eu dans le ciel et dans l’organisation de la journée ( on ne peut pas tout contrôler : la voiture des mariés est tombée en panne ; le marié a cassé son téléphone portable ; les deux mamans ont failli rester coincées dans le parking de la Mairie ; les photographes se sont perdus dans les rues de Niort ; une panne d’électricité a plongé la salle de réception dans le noir, la veille du Jour J… et j’en passe. Rien de vraiment fâcheux fort heureusement !


Puis tout s’est enchaîné très vite.

Le bonheur d’Elodie et Benjamin a rayonné sur chacun des 200 invités, effaçant la grisaille de certains jours. Je me suis appliquée à être dans le moment présent, engrangeant de jolies images au fond de mon cœur bien mieux que le plus sophistiqué des APN. Elles sont pour toujours ancrées dans mon cœur et leur souvenir égaiera l’hiver lorsqu’il reviendra.

 

Les jeunes époux ont brillamment relevé le défi :

rassembler autour d'eux des personnes venant des quatre coins du monde avec des sensibilités différents mais complices en cette belle fête de l’Amour....

 

 

La fête de l'Amour

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>